Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Edito

o
    Bonjour !

    soyez les bienvenus !

    Voici au travers
    d'images et des mots
    un peu de mon univers.
    Je vais essayer
    de vous faire découvrir
    ma petite ville, sa faune
    et sa flore, à ma façon.
    J'espère pouvoir
    vous faire rêver
au travers
    de mes articles
,
    et que vous apprécierez
    ces petits moments
    de bonheur, ces
    "instants privilégiés"
    avec la Nature et
    la vie qui nous entourent

  

                   Bonne ballade
                                Alain

Sites de Sarralbe

 

undefined
 

undefined
 

undefined
 

undefined
 

undefined
 

undefined
 

undefined
 

undefined

undefined

undefined

undefined

undefined

undefined

undefined

undefined

undefined

undefined

undefined

undefined

undefined

undefined

undefined

undefined
 

Blogs de la Com Com

o
    Je vous invite à découvrir,
    à redécouvrir, à aimer
    notre Patrimoine,
    les traditions, la douceur
    de vivre des villages
    de notre chère région.
    Vous aurez peut-être
    envie aussi de visiter
    mes blogs favoris de
    la Communauté
    de Communes
    de l'Albe et des lacs...
    une promenade virtuelle
    en récits et en images
    qui vous mènera
    de village en village,
    en passant par Remering,
    Kirviller, Holving.....
o

Infos pratiques

o 
   Urgences

  
POMPIERS             18
   GENDARMERIE       17
   SAMU                     15

  
Médecins
   généralistes
o 
   AIME Raymond /
   SCHMEER Dirk /
   SCHMITT Didier
   03 87 97 80 09
o
  
CHRISTMANN Charles
   03 87 97 82 22
o
   KIRCH Jean-Louis
   03 87 97 83 83
o
   LAURENT Patrick
   03 87 97 00 72
o
   MARSAL Thierry
   03 87 97 82 22

  
Dentistes
o
   AUERT Patrice
   03 87 97 93 07
o
   AUERT Darimont (SCM)
   03 87 97 93 07
o
   DARIMONT Frédérique
   03 87 97 93 07
o
   GARNIER Rodolphe
   03 87 97 80 65
o
   KINTZINGER Pierre
   03 87 97 02 48
o
   ROHR Thierry
   03 87 97 81 89
o
   THIEBAUT Isabelle
   03 87 97 81 89

  
Infirmiers
o
   HINSCHBERGER Michèle
   03 87 97 05 90
o
   WOLF Eugène
   03 87 97 83 85
23 mars 2016 3 23 /03 /mars /2016 23:15

 

WAnge01 2015

 

En 2013, lors des travaux de réfection du toit de l'église, il avait été décidé de profiter de l'échafaudage pour redonner à l'édifice son aspect d’origine. Une plate-forme d'accueil a donc été mise en place sur la cheminée du transept pour accueillir le couple de cigognes qui logeaient là. 

En 2014, c'était du côté de la gare de Sarralbe, on avait pris grand soin de l'hébergement du bel échassier ; une association pour la protection des oiseaux, en partenariat avec la SNCF, avait entrepris des travaux de dépose du nid de cigognes et l'installation d'une plate-forme d'accueil rehaussée. Bien entendu un nid flambant neuf y avait été posé.

En ce début d'année 2016, plus précisément vers la mi mars, c'est sur la mairie de Sarralbe, que les services techniques de la ville, ont entrepris des travaux délicats sur la cheminée toujours en service : l'installation d'une plate-forme d'accueil flambant neuve, sous les regards de ses occupants, nos deux cigognes et celui des badauds, 15 m plus bas. 

Mais le projet ne s'arrête pas là, la municipalité va plus loin, son but, percer les mystères de la belle cigogne blanche en nous offrant la possibilité de suivre la nidification du couple de cigognes de la Mairie en direct grâce à une webcam placée sur une perche parallèle à la cheminée. Cette webcam nous permettra de voir en direct toutes les différentes phases de la nidification et surtout la couvaison, la naissance, le nourrissage, l'apprentissage, l'envol du nid, jusqu'à la migration, 4 mois de spectacles intenses.

Le projet d'observation en direct à l'aide d'une caméra internet d'une nichée est une initiative intéressante et éducative. Il incite à s'intéresser à la zoologie des cigognes et à sensibiliser les gens au sujet des besoins de ces oiseaux. Nous espérons que grâce à ces initiatives le nombre des amoureux des cigognes va s'accroître ainsi que des actions concrètes afin de protéger cette espèce et leur nid. (A découvrir prochainement)

Quand l’humanité et la Nature avancent ensemble, main dans la main et en harmonie, la vie est plénitude. Quand la mélodie et le rythme se complètent, la musique est belle et agréable aux oreilles. Ainsi, quand les humains vivent en accord avec les lois de la Nature, la vie est une symphonie. 

Soyez les bienvenues, belles créatures, dans notre accueillante vallée !

Bravo à la ville de Sarralbe et à son service technique pour ces belles initiatives.

 

 

Partager cet article
Repost0
23 mars 2016 3 23 /03 /mars /2016 23:03

 

WAnge01 2015

 

Le milieu urbain accueille, paradoxalement, une plus grande variété d’oiseaux que le milieu rural. Plus de 60 espèces d’oiseaux ont pu être recensées dans certaines agglomérations. Ces oiseaux, par leur présence, participent à la lutte biologique contre les insectes nuisibles. Une mésange, par exemple, pendant la période de nourrissage de ses petits mange environ 12000 insectes.

Mais, la ville est loin de constituer un jardin d’Eden pour nos compagnons ailés. Les gites de repos, ceux de nidification se font de plus en plus rares. Les habitations anciennes qui offraient de nombreuses cavités pour nicher sont rénovées au profit de l’isolation. Les refuges naturels ont tendance à disparaitre : destruction des haies, abattage des arbres pour des raisons de sécurité. De surcroît, les constructions neuves aux grandes baies vitrées et aux façades lisses n’offrent plus d’accès aux oiseaux.

Les oiseaux des villes doivent donc faire face à une véritable crise du logement.

Il est donc important si l’on veut préserver la place des oiseaux en ville, de leur offrir des solutions alternatives. C’est dans cet esprit que la municipalité a fait installer une dizaine de nichoirs répartis dans différents endroits de la ville.

Gageons que mésanges, rouges-gorges, fauvettes, pouillots, pinsons, moineaux honoreront ces gîtes et continueront ainsi par leur chant à créer en ville une ambiance appréciée de tous. (Source Daniel Greff, Ville de Sarralbe)

 

 

Partager cet article
Repost0
23 mars 2016 3 23 /03 /mars /2016 22:33

 

WAnge01 2015

 

Sarralbe dispose d’un plan d’eau idéalement situé à proximité des habitations. Les rives aménagées de cet étang communal constituent un lieu de promenade privilégié et les promeneurs peuvent y observer en toute quiétude, cygnes majestueux et canard colverts barboteurs. Ces derniers s’y installent parfois pour la nidification, mais ils subissent des pertes importantes dues à la prédation.

Il était donc nécessaire de donner un coup de pouce à la nature par des aménagements simples pour limiter les destructions. Et c’est dans cet esprit que les ouvriers communaux ont installé trois paniers de ponte et remis en état l'îlot flottant pour favoriser la nidification. Ces paniers constitués d’osier sont posés sur pilotis. Tapissées de paille et ouverture orientée vers le sud, ces installations constituent une bonne garantie de protection des couvées car la cane sur son nid, dans un espace fermé dont elle occupe l’ouverture, interdit toute intrusion des prédateurs.

On peut noter qu’au moment de la pose de ces paniers, un couple de canards colverts observait avec attention leur mise en place. Gageons qu’ils seront les premiers locataires de ces résidences sur pilotis et ils auront le privilège du choix… (Texte source RL)

 

 

Partager cet article
Repost0
14 février 2016 7 14 /02 /février /2016 00:27

 

Crepes11 2014

 

clac clac clac, ça craquette au fond du jardin…

Oui, c'est bien toi... bienvenue ma belle

De ton craquettement tu nous as annoncé ton arrivé, et nous en sommes honorés, 

Après tout, les hivers ne sont plus aussi rudes qu’avant et nos marais et rivières regorgent de nourriture. Alors, à quoi bon se lancer dans un long voyage, bien souvent dangereux et incertain ? A peu de choses près, c’est sans doute ce que doivent se dire ces quelques cigognes que l'on peut apercevoir cet hiver sur les toits de la cathédrale de la Sarre et de la Mairie. En effet, la population de ces oiseaux migrateurs, menacée de disparition il y a une trentaine d'années, se porte beaucoup mieux aujourd'hui et de nombreux couples se sédentarisent de plus en plus et décident de rester dans nos contrées en boudant l’Afrique à la fin de l’été.

Les cigognes ont la réputation d'être d'une fidélité à toute épreuve. Contrairement à ce que l'on pense, ce n'est cependant pas à son partenaire, mâle ou femelle, que cet oiseau est fidèle, mais plutôt à son nid. Durant toute la période de la reproduction, en effet, c'est cet élément qui tient pour le couple la place principale. Le mâle arrive généralement à la mi-février sur le nid qu'il a occupé l'année précédente ou sur un nid qui vient d'être construit et qu'il a pu s'approprier. Dès cet instant, il y reste jour et nuit et le défend contre les intrus – autres mâles ou couples. La vigilance s'impose, car toute absence prolongée peut être aussitôt sanctionnée par l'assaut d'un mâle concurrent. D'où les claquements de bec énergiques qui avertissent l'adversaire dès que celui-ci tente de s'approcher. Le propriétaire du nid prend alors des postures menaçantes : il pointe son bec vers l'intrus et les plumes de son cou se hérissent. Si toutes les manœuvres de dissuasion restent inefficaces, une sévère bagarre peut être déclenchée. Les oiseaux qui s'affrontent ainsi ne se battent pas symboliquement : ces combats sont souvent sanglants, parfois meurtriers, et ils peuvent durer plusieurs jours. Mais, si c'est une femelle qui se présente, l'accueil est tout autre. Plus de menaces : le craquètement du mâle n'est qu'une bruyante invitation aux fiançailles. Écartant les ailes, l'oiseau rejette sa tête en arrière au point que celle-ci vient toucher son dos, puis la ramène rapidement vers le bas. La femelle est très vite conquise, les accouplements commencent fréquemment le jour même, le plus souvent sur le nid.

Nous assistons ces jours-ci, derrière chez nous dans le périmètre du "Refuge de Constance" à un ballet incessant ; plusieurs cigognes se livrent à des compétitions, voir de violants combats. Mais le compagnon de Constance défend âprement son nid en attendant l'arrivé de la belle dès les premiers jours du mois de mars.

Pourquoi je l'ai baptisé Constance, pour sa force constante de ne pas se laisser abattre par les événements qu'elles a endurer, pour sa persévérance, sa fidélité et sa volonté persistante de fonder une famille sur le toit de la gendarmerie il y a quelques années.

 

 

Partager cet article
Repost0
16 janvier 2016 6 16 /01 /janvier /2016 00:01

"En secourant par exemple un insecte qui se trouve menacé, je ne fais rien d'autre que d'essayer de restituer aux animaux dans leur ensemble un peu de la dette coupable, toujours renouvelée, que les hommes ont contractée envers eux."

Albert Schweitzer  

 

Tout animal sauvage joue un rôle dans l’équilibre naturel. A nous donc, humains, de contribuer à maintenir et préserver les animaux sauvages dans leur milieu naturel et de protéger leur habitat. C'est un devoir, pour le bien de tous : des hommes, des animaux comme de la planète.

Pour les oiseaux de nos régions, l’hiver est la saison la plus difficile même s’ils craignent moins le froid que le manque de nourriture. Il est vrai que nous pouvons peu de choses, à notre niveau, mais ce peu de choses, faisons-le ! 

Installer des mangeoires et des nichoirs est un geste facile et tellement utile. J'ai un plaisir fou à fabriquer ces petits abris qui apportent une touche joyeuse dans nos jardins endormis. Et puis, c'est aussi l'assurance d'un beau spectacle toute la journée. Fabuleux cadeau de la nature.

N'hésitez pas à me contacter si vous aussi souhaitez adoucir l'hiver de nos amis ailés !

 

Crepes11 2014

 

 

Crepes11 2014

 

 

Crepes11 2014

 

 

Crepes11 2014

 

 

Crepes11 2014

 

(Vous avez de vieilles paires de chaussures de type sécurité (haute) usagées, au lieu de les jeter, donnez les moi, je leurs donnerai une seconde vie) 

 

 

Partager cet article
Repost0